Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil du site > PRESENTATION > Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

Peu de traces subsistent des périodes les plus anciennes et seules les archives permettent d’y établir la présence des hommes depuis la période du Néolithique. A la fin du XIXème siècle, on pouvait encore voir quelques monuments mégalithiques à la Basse Cosnière et à la Typhaignerie. Les menhirs et le dolmen ont aujourd’hui disparu.

L’origine de la commune :

En 1193 : Eudes de Sottevast donna le patronage de l’église de Hardinvast à l’abbaye de Cherbourg ainsi que la dîme d’un moulin qu’il possédait en cette commune. L’ancien nom de Hardinvast est FREEVILLA-HARDINVAT. L’église est sous le vocable de Saint Barthélémy.

En 1528 : La famille de THIEUVILLE qui portait d’argent à deux bandes de gueules accompagnées de sept coquilles de même, en possédait la seigneurie.

En 1575 : Hardinvast avait un curé nommé Jacques LELONG qui n’était pas tonsuré.

En 1646 : La famille BLONDEL possédait la seigneurie de Hardinvast et portait d’argent à la fasce d’azur chargée d’un croissant d’or accosté d’une boule et demie de même accompagnée de neuf hermines de sable, quatre en chef et cinq en bas.

En 1820 : On y trouva sur une propriété de Monsieur l’Abbé FOURNEL deux trajans d’or et huit autres médailles de grand bronze.

Renseignements recueillis dans un ouvrage de Monsieur de PONTAUMONT, publié en 1877. Nous vous livrons cette documentation telle qu’elle a pu être recueillie. La mairie ainsi que la plupart des archives ayant été détruites en 1944, nous possédons néanmoins en Mairie les registres d’état civil depuis 1684 où étaient enregistrés par "le sieur Curé et ses vicaires" tous les actes de baptêmes, mariages et sépultures qui étaient archivés dans ladite paroisse.

PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Les Allemands avaient installé des rampes de missiles V1 encore visibles aujourd’hui : l’une est située à l’entrée de la Longue Chasse rue d’Yvetot, l’autre Chemin du Moulin à Vent. La commune a subi plusieurs attaques de l’aviation américaine en janvier 1944. Au cours de celle du 14 janvier, les bombardements ont fait sept morts. Mille cinq cents trous de bombes ont été dénombrés sur le territoire de la commune qui abrita plus tard la 9ème Armée Américaine.

JPEG - 66.4 ko

Hardinvast a été libérée le 26 juin 1944. Elle a été citée à l’ordre du régiment avec attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze. Elle est citée comme village ravagé aux deux tiers pendant la bataille de la Libération et dont la population a accepté ce sacrifice avec courage et abnégation.

ET AUJOURD’HUI ?

Après la guerre, le renouveau démographique s’est produit comme partout en France. Les constructions nouvelles ont fleuri dans le village, puis près du Ferrage, sur la Lande, le long du Chemin du moulin à vent.

En 1980, la commune a retrouvé le niveau de population du début du XIXème siècle. Depuis, les constructions ont continué dans le village, nécessitant de nouveaux équipements collectifs pour une population qui approche maintenant le millier d’habitants. Une salle des fêtes et de nouveaux bâtiments scolaires sont venus s’ajouter au patrimoine communal dans les années 90.

Pour répondre aux nouveaux besoins, la commune s’est associée à ses voisines en 1992 et fait aujourd’hui partie de la Communauté de Communes de Douve et Divette.

 

Le lavoir des "routeux"

"Routeux" est le patois du mot "routoirs" qui désignait un ensemble de bassins d’eau destinés à mettre des feuilles de lin et de chanvre à "rouir", c’est-à-dire à macérer dans l’eau afin d’en séparer plus facilement les fibres textiles. Il faut savoir que, du 16ème au 18ème siècle, notre commune était très connue pour sa petite industrie de fabrication de tissus et de draps. Simplement constitué, à l’origine, d’un entourage de grosses pierres permettant le brossage du linge, le lavoir ne possédait pas (...)

Lire la suite

SPIP 2.1.10 [17657] | Squelette BeeSpip v.3.1.0